La pilule ne passe pas

Image

Comme toute femme en âge de “procréer” (terme magnifique utilisé en pharmacie), la contraception fait partie intégrante de ma vie (et là tu comprends mieux mon titre !). Voilà mon histoire (New York Unité Spéciale forever) :

Ma mère est secrétaire médicale dans un cabinet de gynécologues. Elle m’a donc très vite amené consulter quand au bout d’un an ou deux de menstruations mes cycles n’étaient pas “réguliers”… Bim, on m’a collait sous progestatifs pour régulariser tout ça… j’avais 12 ans.

Mais dis donc, elle n’aurait pas un peu d’acné la p’tite gonzesse ?! Bim, Diane 35, la vilaine, à l’âge de 14 ans… Passons sur les antécédents veineux dans ma famille, les 10kg de rétention d’eau… Quelques spottings (pertes en cours de cycles) et vertiges plus tard, on me change de pilule, tout  en me répétant que ce n’est pas une raison pour ne pas me “protéger” si jamais j’ai un chéri… Conversation on ne peut plus gênante avec sa mère !

22 ans, je teste l’anneau vaginal, mais je commence à en avoir marre de toutes ces hormones. Je travaille en pharmacie, et connaît désormais les effets secondaires. Voilà donc d’où viennent mes maux de têtes, prises de poids et autres pensées dépressives. Mais bon, il faut bien avoir une contraception non ?

J’entends parler du stérilet au cuivre pour les femmes n’ayant jamais eu d’enfant, ça me tente bien, ma nouvelle gynéco (oui j’en avais marre que ma mère lise mon dossier !) refuse catégoriquement : d’après elle, si tu ne veux pas d’enfants à 22 ans, c’est hormones, point à la ligne. Merci pour cette argumentation tout à fait pertinente !

24 ans, Roudoudou me demande en mariage, on regarde pour faire construire une maison. Je lui reparle donc d’une possibilité qu’on avait écarté quelques années auparavant car trop risqué : le préservatif. Oui, tout simplement ! On se dit que s’il y a un “accident”, ce n’est pas gravissime, on peut désormais assumer.

2 ans plus tard, il n’y a jamais eu d’accident, même si j’en rêve secrètement, et c’est donc Roudoudou qui décide un beau jour de faire sans, car il se sent “prêt”. 2 mois plus tard, je tombe enceinte de Poupette 🙂

En fin de grossesse, je lui demande ce qu’on va faire après, car je sais que la question me sera posé à la maternité. Il me répond qu’il ne voit pas pourquoi on changerait de façon de faire. Le stérilet ne nous tente pas car on a aimé la façon dont nous avons choisi le moment, sans passer par le médecin au préalable. S’il y a un accident, on verra au moment voulu ce qu’on fait, pilule du lendemain ou pas, sachant que l’on veut un 2ème enfant avec seulement quelques années d’écart avec Poupette.

Mais j’ai trouvé aberrant la tête des médecins et sage-femmes lorsqu’on en a parlé… On m’a presque réexpliqué comment s’enfile un préservatif, qu’il faut bien le mettre dès le début de l’acte etc…  Euh, comment vous dire, j’ai 10 ans de vie sexuelle active derrière moi !

Voilà, avec tous les scandales sur la pilule qu’il y a eu dernièrement, je ne comprends pas que le préservatifs ne soit pas plus souvent évoqué comme moyen de contraception… J’entends dire :”Ah mais moi mon homme ce n’est même pas la peine de lui en parler” Pardon ??? Vous êtes 2 à prendre votre pied que je sache, pourquoi ça devrait forcément être à la femme d’avoir des effets secondaires de malade (sachez que la baisse de libido est d’ailleurs très fréquente) car monsieur trouve qu’il a moins de sensation ? Alors oui, toutes les capotes ne se valent pas, il faut bien choisir, la taille, la matière… Et ce n’est valable que si comme nous, on se sent prêt à assumer un “accident”, même si on ne sait pas quelle sera notre décision si cela arrive.

Enfin il est bon de se souvenir que le seul moyen de contraction efficace à 100% est l’abstinence, mais il ne faut pas déconner non plus 😀

Publicités

4 réflexions sur “La pilule ne passe pas

  1. J’ai pris la pilule pendant 1 an, avant d’arrêter à cause de l’apparition de nausées, perte de libido, maux de tête. J’utilise le préservatif depuis des années. J’en ai rien à cirer que ces messieurs trouvent ça moins confortable. Les effets secondaires m’ont fait réaliser que la contraception hormonale ne me convenait pas. Certaines sont ravies, tant mieux. Moi, je n’ai pas envie de jouer avec mes hormones. Donc les hommes qui ne veulent pas mettre de capotes et me demandent de prendre la pilule ne m’intéressent pas. Même si, à part ça, le mec est super. S’il ne veut pas comprendre que ma santé pèse plus que son petit confort, c’est qu’il n’est pas si bien que ça.

    • Exactement ! Mais il y a heureusement des hommes compréhensifs, et qui apprécient d’être acteur de la contraception, pas juste spectateur… Au moins, on ne risque pas de leur faire « un bébé dans le dos ».

  2. La troisième voie peut être le préservatif féminin… nan ? Jamais testé…
    Personnellement, j’ai arrêté la castration chimique depuis belle lurette. Depuis la naissance de mon fils, on continue de fonctionner au préservatif, a peu près.

    J’estime qu’on se colle une belle part du boulot, nous les femmes pour leur donner des héritiers (les joies de fin de grossesse, l’accouchement, ou en aucun cas ils ne peuvent prendre notre place à la maternité… ça hélas, jamais !!!) alors c’est plutôt leur boulot de prendre soin de notre fertilité en évitant la colonisation….

    On est dans une société patriarcale… faudrait presque qu’on s’excuse de ne pas vouloir prendre la pilule pour laquelle Simone a lutté !!
    La pillule est une étape de l’histoire de la libération de la femme… juste une étape.. Le préservatif est sans doute la prochaine étape dans laquelle les hommes sont partie prenante.

    • Pareil, préservatif féminin jamais testé… Et oui, sous prétexte que nos mères (grand-mères pour les plus jeunes), ont lutté pour le droit à la pilule, on se devrait de toutes la prendre… Pour moi c’est une possibilité, pas une fatalité !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s