The end

tuxpi.com.1376728393

Nous nous installons donc en salle d’accouchement, avec Laetitia, sage-femme, et Peggy, aide-soignante.  Et là, je tombe enfin sur une sage-femme qui comprend ce que je voulais, et me remets dans le “droit” chemin, c’est-à-dire celui que je souhaitais emprunter en préparant mon accouchement.

Elle me propose de regarder mon col avant de poser la péridurale, si jamais cela peut me faire changer d’avis, ou tout du moins que je ne regrette pas par la suite. J’accepte, et là, surprise, je suis à 7 cm… C’est pas mal, mais il reste encore du boulot. Mais elle m’assure que vu la position de ma poche des eaux, elle pense que si elle la perce, le col va se dilater complètement en très peu de temps… J’ai peur que la douleur devienne encore plus insupportable, mais comme le liquide amniotique est placé au-dessus du bébé, elle m’assure que je n’aurais pas plus mal. J’appréhende la descente dans le bassin qui peut durer 1 à 3h, ce à quoi elle me répond que de toute façon à ce moment-là, la péridurale ne joue pas vraiment, car on sent quand même que ça pousse avec ou sans…

Alors je me lance, et j’accepte qu’elle me perce la poche des eaux et de repousser encore une fois la péridurale. Je ne sens rien quand elle perce, si ce n’est un liquide chaud qui coule, et en effet, les contractions ne sont pas plus douloureuses. Problème, 30 minutes plus tard (enfin je pense), elle revérifie mon col, et il n’est qu’à 8 cm… Il y a un “bourrelet” au col, qui empêche la tête d’appuyer correctement sur le col et de le faire s’ouvrir… On essaie de changer de position, je reste ainsi encore 30 minutes, elle revient, ça n’a rien changer… Là je commence à vraiment craquer…

Elle anesthésie localement le col avec un gel, essaie de faire passer la tête en massant le col lors d’une contraction… je serre les dents ! Cette fois-ci, c’est elle qui me reparle de la péridurale, et qui me conseille de la prendre, car cela me détendrait, et détendrait le col… J’accepte car je n’en peux plus !

L’anesthésiste est vite là, on m’installe, ils ne font pas sortir Roudoudou (qui me soutient merveilleusement bien), la sage-femme aide l’anesthésiste pendant que l’aide-soignante me tient en position. L’anesthésiste se met à papoter avec la sage-femme, il ne comprend pas que je ne voulais pas de péridurale au départ, et là, il me saoule ! Je ne serrerais pas les dents aussi fort pour contrôler la douleur, je lui dirais bien le reste, le fait que je voulais vivre mon accouchement à fond, pouvoir être fière de moi, ne pas rallonger le temps d’accouchement, risquer les forceps et ventouses… Bref !

Je ne sens pas du tout la piqûre, et une vingtaine de minutes plus tard, je sens l’intensité des contractions qui diminue ! Peu après, elle contrôle mon col, toujours pas ouvert ! Sauf que maintenant, elle peut masser le col plus franchement… Petite frayeur, le coeur de bébé commence à ralentir lors des contractions, elle me fait donc légèrement pousser, et me fait comprendre que si le bourrelet ne cède pas, ça va être césarienne. Euh comment dire… je suis contente d’avoir pris la péridurale, car sinon j’aurais les boules ! A force d’acharnement, ça passe !

On attend encore un peu, et c’est assez vite le moment de pousser ! Cela prend un peu de temps, on ne passe pas très loin des ventouses, mais c’est bon ! Elle nous a proposé de voir la tête qui sort, d’abord à Roudoudou, qui m’a surpris en acceptant, puis à moi avec l’aide d’un miroir, c’est magnifique de voir la mèche de cheveux de NOTRE bébé qui dépasse !

Le cordon est autour du cou, elle le coupe en vitesse avant de me faire venir chercher mon bébé, je finis de le sortir moi-même, c’est extraordinaire ! Je pose le bébé sur mon ventre, on le frictionne pour qu’il pleure, mais ça ne suffit pas… Elle l’emmène donc à côté avec l’aide-soignante et Roudoudou, et elle me dit en partant qu’ils ne regarderont le sexe qu’avec moi. Roudoudou s’arrête à la porte de la salle et me demande si ça ira, je lui dis que oui, qu’il aille avec le bébé et qu’il regarde le sexe, ce à quoi il me répond qu’il a déjà regardé : C’est une fille !!!

Je fonds en larme, seule dans cette salle d’accouchement, les jambes encore sur les étriers. Au bout de 2 minutes, je me rends compte qu’ils ne reviennent pas, et je pleure de plus belle, mais d’inquiétude cette fois-ci ! Heureusement, la sage-femme revient, tout va bien. Elle commence à s’occuper de la délivrance du placenta, j’ai juste une petite déchirure, et me dit qu’ils n’ont pas regarder le sexe comme promis. Je lui explique donc que Roudoudou l’avait vu quand je l’ai posé sur moi et que c’est une fille, ce à quoi elle me répond “il en est sûr ?”… Je me dis que si ça se trouve il s’est trompé, qu’elle a vu que c’était un garçon, petit coup de flip… Non non, elle n’a rien vu, c’était juste pour savoir ! Quand Roudoudou revient, bébé dans les bras, on ouvre la couche ensemble, et on a la confirmation : c’est bien une fille ! (je revérifierais encore une fois lors du 1er change de la couche, une fois les yeux bien en face des trous !)

Voilà, on nous laisse en peau à peau, 2h à se regarder, se toucher, s’embrasser avec Roudoudou, pleurer ensemble… Les 2 plus belles heures de ma vie…Nous sommes les heureux parents d’une p’tite gonzesse ! Poupette est parmi nous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s