Comment l’idée d’avoir un bébé arrive…

Image

Il y a de ça un an, ma vie était déjà bien remplie… 26 ans tout juste, mariée depuis 6 mois à Roudoudou, nous avions déménagé depuis 3 mois dans notre maison, que nous avions fait construire avec amour. Sauf que cette maison est à 30km de là où nous habitions auparavant…

 

Pour le boulot, ce n’était pas facile avec les trajets. Nous avions fait le choix de prendre le train pour se rendre à nos jobs respectifs, qui se trouvent dans notre ancienne ville, pour des raisons financières principalement, mais également par souci de tranquillité, car nous n’avons pas possibilité de ne prendre qu’un seul véhicule, nos horaires ne coïncidant quasiment pas.. Sauf que je travaille à ce moment-là comme préparatrice en pharmacie dans une grande officine, avec des amplitudes d’horaires assez importantes… 8h-20h… Je commence donc 2 fois par semaine à 8h, et après négociation je ne fais plus la fermeture que le lundi soir (au lieu du lundi et du jeudi), ce qui m’oblige à prendre la voiture tous les lundis car sinon le train me fait rentrer chez moi à 21h30…

 

Bref, cela fait 3 mois que je mène ce “train” de vie (elle est facile celle-là), et je commence à tirer sur la corde ! Partir de la maison à 6h30, rentrer à 19h au plus tôt, allez bosser les samedis matins pour ne toucher que 1270€ par mois (ancienneté de 5 ans 1/2 comprise)…

 

Je commence à parler bébé à Roudoudou, qui ne voit pas ça d’un bon oeil… Non pas qu’il ne se voit pas papa, mais il a quelques arguments. Tout d’abord il aimerait profiter de la maison que l’on a mis 1 an à faire construire, ce à quoi je réponds que de toute façon le délai de livraison est de 9 mois, et ce n’est même pas dit que cela marche tout de suite… Les études le disent, la moyenne est d’un an pour concevoir un bébé, on aura le temps ! Mais là où je ne peux pas trop le contrer, c’est sur mes horaires et mon humeur massacrante quand je rentre du boulot…. Début avril, il me dit : Pas de bébé tant que tu ne changeras pas de boulot !

 

Il a raison, cela ne serait pas une vie, ne voir son enfant que le mardi et le vendredi après-midi quand je suis en repos, et le samedi après-midi et dimanche pour week-end… Le reste du temps je rentrerais bébé serait déjà couché ! Certaines personnes le font, mais nous ne voulons pas vivre ainsi… Une solution : trouver une pharmacie plus proche.

 

Et me voilà fin avril à accepter un remplacement de congé maternité de 6 mois dans une pharmacie à 15 minutes de la maison, ouverture à 8h30, fermeture à 19h30, et un samedi sur 2 à finir à 18h ! Je quitte donc mon CDI pour ce CDD, où ils me font entrevoir une possibilité de CDI par la suite…


To be continued !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s